Les donations de la collection du docteur Gachet par Paul Gachet

Les donations de la collection du docteur Gachet aux musées nationaux, en 1949, 1951, 1954.

Le fils du docteur Gachet, Paul Gachet fit une donation d’oeuvres aux musées nationaux en plusieurs donations, la première en 1947, (trois toiles). En 1952 Paul Gachet fit don, de sa collection de tableaux, dont « L’église d’Auvers-sur-Oise« , « Portrait du docteur Gachet« , il y à aussi trois Cézanne, « La maison Gachet » toute blanche au bord de la route, « Un bouquet » plein d’éclat et une petite composition assez étrange intitulée « Une moderne à Olympia« . Nous trouvons aussi dans la donation, deux Pissarro, « La route de Louveciennes » dans une sorte de buée matinale, et « Le Bac de La Varenne« , où une petite voiture jaune chante dans la paysage glauque. L’ensemble est complété par les « Chrysanthèmes » et le « Canal Saint-Martin« , de Sisley, deux Guillaumin et cet intérieur de Franscico Oler qui, pour n’être pas d’un auteur aussi célèbre que les autres, n’en est pas moins une composition séduisante.

Et puis il y à tous ces documents, ces souvenirs personnels que M. Paul Gachet a joints à sa donation. Nous voyons la palette de Cézanne, les vases de Delft et les cruches rustiques qui figurent dans ses bouquets et natures mortes. Une palette de Van Gogh, les petits bambous qu’il taillait pour dessiner et les fameux crépons japonais qui l’enchantaient.

On pense bien que toutes ces choses étaient fort convoitées par des collectionneurs des deux mondes. Elles auraient pu assurer la fortune de M. Gachet. S’il a voulu s’en dessaisir, c’était pour enrichir le patrimoine national. C’était pour servir la gloire des artistes qu’il avait connus et aimés et c’était aussi par respect filial.

Extrait de « ILLUSTRATION – Le monde Illustré » – N°330 du 9 février 1952

C’est donc 29 toiles que Paul Gachet donna aux musées nationaux lors de ces diverses donations, des tableaux que son père le docteur Paul Gachet, avaient reçues de ses amis les peintres, Van Gogh, Renoir, Cézanne, Pissarro, Guillaumin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.